Mickael Doucet

Né en 1974 à Blois, vit et travaille en région parisienne.

Autodidacte, Mickael Doucet n'en porte pas moins en lui plusieurs influences importantes, notamment celles de l'Ecole figurative allemande de Leipzig et d'un artiste comme Neo Rauch. Figurative autant qu'énigmatique, sa peinture renvoie aussi parfois à Gerhard Richter pour le traitement pictural de la surface de la toile, faussement simple. D'un trait d'une rigueur architecturale, il convoque des constructions contemporaines, villégiatures désertées par leurs habitants, dont nous pénétrons parfois l'intimité comme par effraction. Mickael Doucet laisse des indices d'une vie évanouie, des signes de présence récente et finalement fugace. Il emplit le vide de points d'interrogations. Improbables et tangibles, ses maisons surgissent là où elles ne devraient pas exister : péninsule minuscule gagnée sur les polders, îlot glacé, refuges avant toute chose. 

 

2013 : exposition à la Fondation Rosenblum

2001 : entre dans plusieurs collections françaises

  • Des terrasses vers la mer

    , 2012

    , huile et acrylique sur toile

    , 114 x 162 cm

  • Le jour du soleil blanc

    , 2014

    , huile sur toile

    , 162 x 130 cm

  • Olympe

    , 2014

    , huile sur toile

    , 195 x 130 cm

  • Le jour, au fond d'une serrure

    , 2013

    , huile sur toile

    , 130 x 195 cm

  • Polaris

    , 2012

    , huile sur toile

    , 130 x 162 cm

  • La nuit de walpurgis

    , 2013

    , huile sur toile

    , 160 x 240 cm

Cliquez sur une image pour l'agrandir