Christian Lapie

Originaire d'un petit village de Champagne, situé en bordure de la Vesle, à quelques kilomètres de Reims, Christian Lapie développe depuis une quinzaine d'années une oeuvre dont l'origine repose sur l'attachement quasi existentiel qu'il a à cette terre. Une terre douloureusement chargée d'histoire et de mémoire dont il a cherché tout d'abord à rendre compte en exaltant l'esprit des lieux. Non d'un point de vue formel ou anecdotique mais au sein d'une production d'œuvres abstraites, constituées de compositions polyptyques, nourries de cette terre même et porteuses de signes universels. Le soin qu'a pris Christian Lapie de mettre en œuvre au fil du temps un vocabulaire plastique se donnant dans le volume et en référence à la figure humaine relève d'un choix qui trouve sa justification dans la volonté de l'artiste d'user d'un signe fort, indiscutable, immédiatement accessible, dans une relation d'altérité tant à l'espace qu'au regardeur. Bref dans son désir de suggérer une présence dont la force symbolique dépasse toute considération locale pour atteindre une dimension globale. C'est que la démarche de Lapie est en quête des cultures du monde et d'une idée de l'homme debout quand il se révolte face à la barbarie et à l'intolérance. L'artiste le fait ainsi se dresser, isolé ou en groupe, en organise toutes sortes d'étranges réunions, tantôt accueillantes, tantôt mémorables, ici laborieuses, là fédératrices, mais toujours à cette fin de communication entre un passé et un présent pour asseoir un devenir.

Philippe Piguet, Critique d'arts

  • L'écho des ombres

    , chêne traité

  • Garingal

    , chêne traité

  • Jusqu'à l'ombre

    , 2009

    , chêne traité

  • La nuit s'avance

    , 2014

    , chêne traité

    , 120 et 260 cm de hauteur

  • Cannibale

    , 2008

    , peinture au lavis sur papier Arches

    , 120 x 80 cm

  • Dans les reflets

    , 2014

    , bronze à la cire perdue

    , haut. 95 cm

Cliquez sur une image pour l'agrandir