Bang Hai Ja

Lumière du cœur

Seuil et piliers : le regard pénètre dans une avenue de l’air ; Dans l’ouverture, des étamines de couleurs, comme des timbres D’instruments à l’instant du soupir, se soulèvent et s’abaissent, Non pas, certes ! en cadence, ni même Rythmiquement :

Imprévisiblement. La lumière échappée à la couleur jaillit et nous atteint Où nous ne nous attendons pas. Diastole et systole d’une flamme que couve un feu dont L’intensité intériorisée nous Attire à une distance infinie.

André Sauge, Les portées de la lumière de Bang Hai Ja, mai 2012

Télécharger le dossier de presse
  • Lumière-Energie

    , 2012

    , pigments naturels sur papier

    , 58 x 37,5 cm

  • Aurore

    , 2011

    , pigments naturels sur géotextile

    , 110,5x137 cm

  • Aurore

    , 2013

    , pigments naturels sur papier

    , 58 x 58 cm

  • Portées de la lumière

    , 2013

    , pigments naturels sur géotextile

    , 86,5 x 61,5 cm

  • Naissance de lumière

    , 2012

    , pigments naturels sur géotextile

    , 71 x 112 cm

  • Portes de la lumière

    , 2012

    , pigments naturels sur géotextile

    , 50 x 35 cm

Cliquez sur l’image pour l'agrandir