Christian Renonciat

Né à Paris en 1947, Christian Renonciat poursuit ses études à la Sorbonne, où il obtient une licence de philosophie.

En 1969, il entre dans l’atelier de Jean-Louis Gonnet  à Antibes, où il pratique pendant six ans les métiers du bois ; en 1975, il ouvre son propre atelier à Valbonne, où naissent les premières sculptures.

De retour à Paris, Christian Renonciat présente sa première exposition en 1978 à la galerie Alain Blondel. Au fil des années se précise son intérêt pour la matière des choses en tant que sujet, sculptée dans le bois à travers des représentations diverses, des plus [hyper]réalistes à des travaux presque abstraits.

Depuis 1984, Renonciat parcourt une seconde voie parallèle, la création monumentale, pour laquelle il marie imaginaire et technique dans des matériaux très divers (fonte d’acier, bronze, aluminium, jardins, etc) avec souvent la tonalité d’une archéologie imaginaire. Ses créations se trouvent notamment à Saumur, Tokyo, Sapporo, Atlanta, San Francisco, Monte-Carlo, Aytré, La Rochelle, Paris, Issy, Reims, Londres, Séoul, etc.

Aujourd’hui, Christian Renonciat retrouve la matière des choses dans de grandes compositions murales de bois sculpté, telles des « tapisseries » de drap, de plastique, de laine, de papier ou de carton.

Il expose régulièrement aux Etats-Unis, en Suisse, Belgique, Japon, Chine, Corée du Sud et en France.

Christian Renonciat prépare actuellement sa première exposition personnelle à la Galerie Guillaume en juin 2019, à l'occasion de la Nocturne Rive Droite.

  • Carton et scotch, gisant

    , 2018

    , sculpture sur bois d'ayous

    , 75 x 200 cm

  • Bâche codex

    , sculpture sur bois

  • Carton GO n°3

    , sculpture sur bois

  • Couverture codex

    , sculpture sur bois

  • Mousse, une agrafe, deep

    , sculpture sur bois

  • Papier déplié 16 plis

    , sculpture sur bois

Cliquez sur une image pour l'agrandir