Evénements

Soirée jazz

Sara Lazarus et Franck Amsallem

19 juin 2019

A l'occasion de la Fête de la musique, la galerie a organisé une soirée jazz en ouvrant ses portes à la chanteuse Sara Lazarus et au pianiste Franck Amsallem. La première, au swing communicatif, et le second réputé pour son talent d'arrangeur, nous ont proposé une anthologie de morceaux de jazz et un programme aux rythmes endiablés conconcté par Claire de Castellane. Cette soirée concluait l'année des Rencontres de la Galerie Guillaume, dont le thème était "la question de l'argent".  En effet, jazz et argent sont intimement liés dans la société américaine qui l'a engendré.

Cliquez sur une image pour l'agrandir

Vernissage Christian Renonciat

Friselis

05 juin 2019

Malgré la pluie, de nombreux amateurs sont venus à la galerie admirer les œuvres extraordinaires de Christian Renonciat que la galerie expose pour la première fois et dont le travail n'avait pas été montré à Paris depuis plusieurs années. Une présentation intitulée "Friselis" pour reprendre un mot écrit par Michel Tournier dans la préface d'un catalogue écrite à l'occasion d'une précédente exposition de Christian Renonciat. 

Cliquez sur une image pour l'agrandir

Décès de Claude Bellegarde

27 mai 2019

Nous avons la tristesse d’annoncer le décès de Claude Bellegarde le 27 mai 2019 à l’age de 91 ans. 

 

La Galerie Guillaume a eu l’honneur et le plaisir d’organiser la dernière exposition du peintre, « partition chromatique », depuis le 27 mars jusqu’au 29 mai. 

 

Claude Bellegarde était présent lors de la soirée du vernissage et s'était réjoui que soit montré, dans une présentation complète inédite, son travail du début des années 60, des œuvres du « retour à la pleine couleur » après la Période Blanche.

 

Au cours de l’exposition, Olivier Kaeppelin, qui avait écrit la préface du catalogue, a donné une conférence en redisant que Claude Bellegarde avait été précurseur avec ses œuvres blanches dans l’art de l’après-guerre. Il reprend ainsi l’affirmation de Pierre Restany qui qualifia aussi Bellegarde de « l’un des derniers coloristes, mais dans le sens, véritablement, presque philosophique du mot et de l’expression ».

 

D’autres critiques et personnalités du monde de l'art ont écrit sur Bellegarde. Parmi eux : Julien Alvard, Jean-Clarence Lambert, Raoul-Jean Moulin, Pierre Cabanne, Gérald Gassiot-Talabot, Pierre Gaudibert, Catherine Millet. Des œuvres de Claude Bellegarde sont conservées dans de nombreux musées français et étrangers, dont le Centre Pompidou, le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris, la Tate Gallery de Londres, le Guggenheim museum de New-York.

 

Un hommage et un adieu à Claude Bellegarde seront rendus le mardi 4 juin à 10h 30 dans la Salle de la Coupole du Père Lachaise.



Cliquez sur une image pour l'agrandir

Rencontre avec Marc Odendall

La question de l'argent

15 mai 2019

Marc Odendall était l'invité des Rencontres de la Galerie Guillaume sur "la question de l'argent". Après plusieurs années dans la banque d'affaires, une crise "existentielle" le saisit vers 33 ans pour exercer des activités philanthropiques et "servir". C'est trop tôt lui dit un ami franciscain en charge des finances de l'ordre : "Tu as d'abord charge de femme et d'enfants". À 40 ans, l'opportunité d'un emploi très rémunérateur surgit. Marc Odendall prévient sa femme qu'il peut acquérir vite cette indépendance financière mais que pendant cela, "je ne serai pas beaucoup à la maison". En 4 ans, Marc Odendall gagne effectivement beaucoup d’argent dans la finance. Il démissionne alors et entame à 44 ans une seconde vie : il se consacre depuis, à titre gratuit, à de nombreuses œuvres sociales et religieuses, en identifiant des projets au service du développement humain pour lesquels il lève des fonds très importants. Au cours de son exposé, Marc Odendall a parlé sans tabou ni complexe de l'argent au travers du témoignage de sa réussite en affirmant que "ce n'est pas l'argent qui pose question, mais l'amour de l'argent."







Cliquez sur une image pour l'agrandir

Le blanc contient toutes les couleurs

Conférence d'Olivier Kaeppelin

14 mai 2019

Avant la fin de l’exposition « Partition chromatique » de Claude Bellegarde Olivier Kaeppelin a donné une conférence : « Le blanc contient toutes les couleurs » avec l’exposition de quelques œuvres de la Période blanche de Claude Bellegarde

Homme de culture et de lettres, proche des artistes de son temps, organisateur d’expositions, écrivain et critique d’art, Olivier Kaeppelin a été directeur des Arts Plastiques au sein du Ministère de la Culture. Il a été le concepteur d’expositions comme « La force de l’art », triennale de l’art en France, et « Monumenta » au Grand Palais à Paris. Il a co-dirigé et dirigé des biennales internationales. Il a été le directeur de la Fondation Maeght de 2011 à 2017. Olivier Kaeppelin a écrit de nombreux essais sur l’art et les artistes, ainsi que des livres de poésie et conçu des expositions monographiques ou collectives. Il est maintenant président de la biennale de Saint-Paul de Vence et de l’association dédiée à l’œuvre de Toni Grand. Olivier Kaeppelin a écrit le texte du catalogue de l’exposition de Claude Bellegarde à la Galerie Guillaume.

Inauguration des vitraux de Jean-Paul Agosti de l'église St Gildard de Longuesse, Vexin

13 avril 2019

Samedi 13 avril à 16h : inauguration des 16 vitraux réalisés par Jean-Paul Agosti pour l'église Saint-Gildard de Longuesse, dans le Vexin. Mise en valeur nocturne par Yann Kersalé. Après la réalisation de la totalité des vitraux de la chapelle du collège Saint-Joseph de Reims en 2014, c'est une nouvelle commande d'envergure pour Jean-Paul Agosti.

Après six années de restauration et d’embellissement, l’église Saint Gildard de Longuesse avait retrouvé un éclat et son ouverture à l’art et à la culture avait fait prendre conscience à beaucoup de la beauté du lieu. La découverte en 2014 par Rémi Gaultier, résident de Longuesse et président d'une association locale organisant manifestations artistiques et culturelles, que Jean-Paul Agosti avait une riche expérience de création de vitraux fut le déclencheur du projet Vitraux. A l’occasion d’une exposition à la galerie, Jean-Paul Agosti présenta un échantillon d’un vitrail réalisé pour la chapelle du collège Saint-Joseph de Reims. Impressionné par la beauté du rendu aquarellé de cette création sur verre, Rémi Gaultier se mit à rêver au remplacement des froides verrières losangées vertes et blanches de l’église Saint Gildard et s’enquit de la procédure à suivre et de l’évaluation du coût de la réalisation. L'association qu'il préside monta ce lourd projet qui aboutit aujourd'hui à cette splendide réalisation. Les vitraux ont été mis en œuvre au sein de l'atelier Simon Marq de Reims, avec lequel Jean-Paul Agosti avait déjà collaboré pour les vitraux de la chapelle Saint-Joseph de Reims. L'architecte porteur du projet est Pierre Weiler.

 















Cliquez sur une image pour l'agrandir