Actualités

Les Rencontres de la Galerie Guillaume

Renouer - Avec Guillaume Macaire

08 février 2023

Guillaume Macaire est une sorte de star dans le monde hippique. Il était l’invité des Rencontres de la Galerie Guillaume, cette année sur le thème « Renouer ». C’est à huit ans qu’il connaît son chemin de Damas : une tante l’emmène aux courses à l’hippodrome de Compiègne. C’est un coup de foudre. Le cheval ne le quittera plus. Guillaume Macaire dirige l’une des plus grosses écuries françaises d’entrainement de chevaux d’obstacle. Modeste, il n’a pas cité pendant la soirée son palmarès pourtant impressionnant : plus de 6200 victoires à ce jour, 282 dans la seule année 2015, 7 victoires au Grand Steeple-Chase de Paris, la course la plus prisée de l’année en France en saut d’obstacle. Installée près de Royan à La Palmyre, l'écurie de Guillaume Macaire comprend plus de 100 boxes, près de 50 employés. « C’est un sacerdoce, on y rentre comme en religion, car pourquoi se lever tous les jours quand il fait noir si vous n’avez pas ça dans les tripes, si vous n'êtes pas aveuglé par la passion ». Guillaume Macaire nous parle du cheval, « animal courageux, prêt à donner sa vie, qui ne peut pas vivre sans l’homme ». Il regrette le monde d’antan où le cheval - sans lequel faire la guerre n’aurait pas été possible - était omniprésent dans la vie des gens, respecté. Autour de Guillaume Macaire, sur les murs de la galerie, ont été accrochées quelques toiles qu’il a peintes. Par la peinture aussi, il tente lui-même de renouer avec la grande histoire hippique...

Jean-François Rauzier

Prolongation de l'exposition "Barockstrasse"

Du 24 janvier au 04 février 2023

L'exposition de Jean-François Rauzier, "Barockstrasse", est prolongée à la galerie jusqu'au samedi 4 février 2023. Avec quelques nouvelles œuvres. Jean-François Rauzier sera présent le jeudi 2 février, de 18h à 21h, pour un verre de finissage. La galerie est ouverte du mardi au samedi de 14h à 19h.

Récital de musique baroque

Le Chœur de la Cité

18 janvier 2023

De la musique à la Galerie Guillaume ! Après le théâtre en septembre dernier, la galerie inscrit dorénavant la musique dans sa programmation. Hier soir, un récital de musique baroque était donné par des choristes et des musiciens (viole de gambe et archiluth) du Chœur de la Cité. Le Chœur de la Cité est un ensemble vocal fondé en 2011. Sous la direction de son chef de chœur Romain Beytout, il aborde un répertoire varié, des madrigaux de la Renaissance aux œuvres les plus célèbres du XXème siècle. Un programme spécial avait été concocté pour la galerie : des œuvres du compositeur baroque allemand Heinrich Schütz (1585-1672). En écho aux photographies de Jean-François Rauzier, « Barockstrasse », réalisées sur la « Route baroque » en Allemagne, actuellement exposées jusqu’au 4 février.

Les Rencontres de la Galerie Guillaume

Renouer - Avec Stéphane Le Foll

11 janvier 2023

Un « menhir », un « granit tranquille », un « roc inébranlable ». Ainsi est souvent qualifié Stéphane Le Foll, invité des Rencontres de la Galerie Guillaume, cette année sur le thème « Renouer ». 100% breton, petit-fils d’agriculteurs des Côtes d’Armor, c’est dans la Sarthe que Stéphane Le Foll naît et grandit. Après un BTS agricole et des études d’économie, il s’engage à 23 ans en politique. Député européen, puis député de la Sarthe, il est ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt de 2012 à 2017, sous la présidence de François Hollande. Soit la plus grande longévité à ce ministère réputé très difficile toutes républiques confondues. Il est maire du Mans depuis 2018. Fidèle entre les fidèles, l’homme n’a pas sa langue dans sa poche, reste un militant à l’écoute, très combatif et engagé, un peu comme au premier jour… Son énergie impressionne ! Citant les crises et évènements récents, Stéphane Le Foll répète que « gouverner, ce n’est pas prévoir, mais c’est s’adapter ». Auteur d’un livre dont le titre est justement « Renouer avec la France des Lumières », Stéphane Le Foll voudrait que les Français se sentent à nouveau associés à un destin collectif, au-delà de leurs différences. 

Catalogue de Noël

Décembre 2022

22 décembre 2022

Offrir une œuvre d’art à Noël, y avez-vous songé ? En manque d’idées originales ou retardataires, soyez les bienvenus… En 2020, obligés par la pandémie à développer notre activité en ligne, nous vous avions envoyé notre premier catalogue de Noël. Voici la deuxième édition :

https://www.galerieguillaume.com/pdf/Galerie-Guillaume-Catalogue-Noel-2022.pdf

Avec des œuvres d'artistes de la galerie :

Jean-Paul Agosti - François-Xavier de Boissoudy - Denis Christophel - Augustin Frison-Roche - Jérémie Lenoir - Yves Lévêque - Marcoville - Christian Renonciat - Anna-Lisa Unkuri

Vous pouvez réserver les œuvres par mail gg@galerieguillaume.com ou par téléphone +33(0)144710772. La plupart des œuvres se trouvent à la galerie, quelques-unes y seront disponibles en janvier. N’hésitez pas à nous contacter pour toute question.

Joyeux Noël à tous !

Cliquez sur une image pour l'agrandir

Les Rencontres de la Galerie Guillaume

Renouer - Avec Albina du Boisrouvray

14 décembre 2022

Un avant et un après. La vie d’Albina du Boisrouvray - invitée des Rencontres de la Galerie Guillaume, cette année sur le thème « Renouer » - a été bouleversée le 14 janvier 1986. Ce jour-là, son fils unique, François-Xavier Bagnoud, âgé de 25 ans, se tue aux commandes de l’hélicoptère qu’il pilote dans le Paris-Dakar, avec Thierry Sabine, Daniel Balavoine et deux autres personnes. « Ce fut comme une explosion atomique, j’ai été pulvérisée, dissoute, je suis également morte ce jour-là », raconte-t-elle. Grâce à son entourage et à une force de caractère bien ancrée, Albina du Boisrouvray « renaît » bientôt, en changeant complètement sa vie. « Continuer la présence de François-Xavier était impérieux. Il fallait témoigner du courage oblatif de mon fils dont le métier, pilote d’hélicoptère en haute montagne, était de sauver des vies d’inconnus. J’ai voulu faire la même chose. J’ai décidé d'emmener mon fils dans le présent. Je ne l’ai pas laissé dans un souvenir mortifère. » Fille d’une riche héritière bolivienne et d’un aristocrate français, ayant réussi en plus dans la production de films, Albina revend les trois quarts de sa fortune en dotant une fondation puis une ONG, FXB International. FXB lutte depuis 1989 contre l’extrême pauvreté, en développant aux quatre coins du monde des programmes remarquables, notamment auprès des femmes et des enfants orphelins du Sida.