Actualités

Vernissage "L'arrière-monde"

Du 29 novembre au 17 janvier 2024

Le 29 novembre a eu lieu à la galerie le vernissage de l'exposition "L'arrière-monde", dernière des 4 expositions de groupe de l'année des 20 ans de la Galerie Guillaume. Une foule nombreuse et chaleureuse est venue découvrir les œuvres de François-Xavier de Boissoudy, Anne Deval, Fadia Haddad, Augustin Frison-Roche, Adrienne Jalbert, Paul Kichilov et Silvère Jarrosson. Commissaire : Raphaëlle Ziadé, conservatrice des collections byzantines du Petit Palais. Exposition jusqu'au 17 janvier 2024. Du mardi au samedi de 14h à 19h. Catalogue des œuvres sur le profil Instagram et sur le site de la galerie. 

Cliquez sur une image pour l'agrandir

Finissage exposition La joie et rien d'autre

Signature du livre de Paul Ardenne

17 novembre 2023

A l'occasion du finissage de l'exposition "La joie et rien d'autre", Paul Ardenne, son commissaire, est venu présenter à la Galerie Guillaume son dernier livre "L'art en joie, esthétiques de l'humanité joyeuse" (Editions du Bord de l'Eau). En projetant les reproductions d'œuvres d'art sur les murs de la galerie, Paul Ardenne a illustré son propos et a parcouru l'histoire de l'art et les représentations de la joie à travers les époques, les civilisations, les artistes. 

Les Rencontres Next Gen

Avec Eric Turquin

16 novembre 2023

Hier soir avait lieu à la galerie la deuxième Rencontre « Next Gen » d’un nouveau cycle que nous venons de créer, réservé aux jeunes de 30-40 ans. Eric Turquin, l’expert en tableaux anciens, était l’invité de cette soirée. Surnommé « le Sherlock Holmes de la peinture » ou « le gentleman détecteur de tableaux de maîtres », Eric Turquin a raconté à la jeune et très attentive assistance plusieurs anecdotes de sa carrière qui a connu ces dernières années une apothéose avec la découverte d’un Caravage (quasiment authentifié) dans un grenier à Toulouse. Depuis, le cabinet d’Eric Turquin, qui était déjà leader, ne cesse d’être sollicité, Eric Turquin allant de découverte en découverte, comme par exemple, récemment, une œuvre de Cimabue trouvée dans la cuisine d’une vieille dame à Compiègne, et qui faillit être jetée à la poubelle… Avec sa fougue, son énergie, sa culture, son grand sens de l’esthétisme, sa pédagogie, Eric Turquin commente les images de tableaux qu’il a expertisés comme ce « Panier de fraises des bois », une œuvre majeure de Chardin qui va bientôt rejoindre Le Louvre. Mais le propos d’Eric Turquin est aussi de dire que les amateurs de peinture ancienne sont aussi (et de plus en plus, parait-il) des collectionneurs d’art contemporain, donc des gens plutôt jeunes, car ils sont mus par les mêmes sentiments et objectifs : la passion de la découverte, le goût du risque, l’envie de dénicher un trésor ou de révéler un artiste, ce qu’Eric Turquin résume par « le goût de la chine ».
 

Les Rencontres de la Galerie Guillaume

Prendre de la hauteur - Avec Jean-François Kahn

15 novembre 2023

Jean-François Kahn a occupé le paysage médiatique et politique français une grande partie des années 70 et 80. A l’occasion de la publication récente de ses « Mémoires d’Outre-vies », il était l’invité des Rencontres de la Galerie Guillaume dont le thème est cette année « Prendre de la hauteur ». Jean-François Kahn nous explique que toute sa vie il a plutôt essayé « d’éveiller des doutes que d’ancrer des convictions ». Il l’a fait notamment au travers des journaux et magazines qu’il a créés, Les Nouvelles Littéraires, L’Evénement du Jeudi puis Marianne. Homme de multiples combats et engagements, Jean-François Kahn n'a cessé de prendre le pouls de la société française. Pour lui, « prendre de la hauteur » est ambigüe car il y a « danger de s’évader du réel pour s’échapper du terre à terre ». Jean-François a évoqué aussi son goût pour la musique, pour la chanson, pour la peinture, et les actions qu'il a menées pour faire rédécouvrir des artistes oubliés ou peu connus. 

Les Rencontres Next Gen

Avec Silvère Jarrosson

18 octobre 2023

Silvère Jarrosson a été le premier invité des Rencontres « Next Gen », un nouveau concept de la Galerie Guillaume : des renconcontres que nous réservons à « la nouvelle génération », dans le prolongement des cycles de Rencontres que la galerie organise maintenant depuis dix ans. Silvère Jarrosson a été danseur de l’Opéra de Paris. Blessé lors d’un ballet à l’âge de 18 ans, il dut arrêter la danse du jour au lendemain. Il se reconvertit alors dans la peinture. Depuis dix ans, Silvère Jarrosson s’est lancé dans la carrière d’artiste peintre, retrouvant dans l’acte créatif ce qui le faisait vivre dans la danse, les mouvements de son corps. Un petit film est projeté au milieu de son intervention montrant Silvère en plein travail, dansant littéralement autour de sa toile sur laquelle coule la peinture, au gré d’un hasard maîtrisé. C’est très beau !...

Les Rencontres de la Galerie Guillaume

Prendre de la hauteur - avec Bernard Cazeneuve

11 octobre 2023

Ancien Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve était hier soir l’invité des Rencontres de la Galerie Guillaume, cette année sur le thème « Prendre de la hauteur ». Homme respecté, très loyal, modéré, Bernard Cazeneuve ne cesse de surprendre dans l’arène politique. C’est par un livre qu’il vient d’écrire « ma vie avec Mauriac » (Gallimard) qu’il continue d'étonner. Dans ce livre, Bernard Cazeneuve y dévoile combien François Mauriac, ses romans et son bloc-notes l’ont marqué depuis son enfance, étant tombé par hasard sur « Le nœud de vipères » à 9 ans. L’homme Mauriac l'a marqué profondément par son « obsession pour la justice et la vérité », « l’universalisme de son message » et « le regard acéré porté sur les hommes politiques de son temps ». Bernard Cazeneuve nous dit avoir été touché par l’intensité dramatique et tragique de l’œuvre de Mauriac et par son message central, à savoir « qu’aucun individu ne doit être réduit à sa faute », et que « la grâce est toujours possible ».